Assise

Le diaporama du spectacle « Claire et François, deux fous de Dieu » est à retrouver ici.                                        assise

Les photos ci-dessous sont « cliquables » pour les voir en plus grand !

GROUPE DES LYCÉENS PARTICIPANTS AINSI QUE LEURS ACCOMPAGNATEURS

groupe assise lyceens

Témoignages des lycéens :

Pèlerinage des lycéens à Assise : « Claire et François : deux fous de Dieu ! »

Le vendredi 4 juillet à eu lieu à la chapelle Jean-Paul II le retour des Lycéens partis en pèlerinage à Assise au mois de mai…

Nous ne pouvons évidemment pas tout vous partager en quelques lignes mais nous avons vécu une magnifique expérience qui a touché nos cœurs : grâce à Sœur Hélène, clarisse de Perpignan, nous avons pu toucher, voir et goûter Dieu à travers sainte Claire et Saint François…
∞Trois jours à Rieti : ermitages de Greccio, Poggio-Bustone, Fonte-Colombo et San Urbano

Quatorze heures de bus. Une très courte nuit. En moyenne : quatre heures de sommeil. C’est de cette manière qu’a débuté notre pèlerinage. Il faut avouer que la fatigue se ressentait déjà. Toutefois, elle ne nous repoussait pas ! D’ailleurs, quelque temps auparavant,  le pape François avait lancé un appel à la jeunesse qui nous a encouragé pleinement. Il y rappelait une parole de Saint Jean, qui écrivait aux jeunes : « Vous êtes forts, la parole de Dieu demeure en vous » (1 Jn 2, 14)

montage rieti1

Nous sommes alors arrivés à Rieti, une ville dans les terres, à moins de 80 km de Rome. A partir d’ici, nous avons commencé, sur les pas de François et Claire, à vivre, à respirer l’Evangile.En effet, nous avons découvert Greccio, un petit ermitage, niché dans la montagne. Pour ma part, j’ai été très étonnée de trouver, au cœur de ce lieu simple et pauvre, une grotte rayonnant d’un chaleureux amour.  Evidemment, saint François y réalisa la première crèche vivante, avec l’aide des villageois. Une si belle preuve d’amour et de partage !

Ensuite, nous avons cheminé jusqu’à l’ermitage de Poggio-Bustone. L’occasion, au cours de cette petite marche, de se recentrer sur soi-même et d’essayer de trouver cette « paix intérieure ». Or, je n’ai réussi à vivre réellement cette expérience qu’une fois arrivée dans une petite chapelle intime, au bout du chemin. Là-bas, après une prière collective, nous avons fait silence, ensemble. Toutefois, dans ce silence, nous avons pu entendre un cri d’amour, d’union. Nous étions liés par la prière, par un lien si solide et si beau ! Pour moi, cette forte expérience a été l’une des plus extraordinaires du pèlerinage.

Par ailleurs, nous avons visité un autre ermitage : Fonte-Colombo, la source des colombes. Personnellement, j’ai essayé de regarder cet endroit avec le cœur, pour deux raisons. La première : saint François s’y était fait cautériser les yeux, il ne lui restait plus que son regard d’amour, son regard du cœur, dévisageant le miroir du Christ. La seconde, ce lieu dissimulé dans les bois, a connu la rédaction de la Règle, un message d’amour, de l’Ordre Franciscain.

Enfin, avant de reprendre la route en direction d’Assise, nous nous sommes arrêtés, le temps d’une matinée, à Sant Urbano. Là-bas, nous avons pu nous « libérer » des objets qui d’habitude, nous paraissent indispensables. Or, ils ne sont que source de dépendance, d’angoisse et ne nous aident que faussement à goûter au bonheur. Montres, téléphones portables, cigarettes, gourmandises… Chacun, s’il le souhaitait, se séparait de ces objets, afin de mieux vivre le message de saint François, de mieux prier. De nouveau, j’ajouterai les paroles du pape François : « Quand nous recherchons le succès, le plaisir, la possession égoïste et que nous en faisons des idoles, nous pouvons certes, expérimenter des moments d’ivresse, une fausse impression de satisfaction ; mais à la fin nous en devenons esclaves, nous ne sommes jamais satisfaits, nous sommes poussés à vouloir toujours plus. » A mon avis, cette étape était une sorte de concrétisation du message de François d’Assise. Spirituellement, cela m’a permis de faire de riches découvertes, de retrouver une sincérité et une vérité un peu perdues, au quotidien, dans la prière.
Lara de St Estève

∞5 jours à Assise : Basilique Saint-François, Basilique Sainte Claire, La Portioncule-Notre Dame des Anges,  Ermitages des Carceri, Saint-Damien et Rivo-Torto

montage assise 2

e suis allée à Assise avec cette question sur le cœur : « Seigneur que veux-tu que je fasse ? Quel est ma vocation ? » Je n’ai pas vraiment eu de réponse, mais je suis revenue apaisée.

Assise est un endroit spécial… Incomparable avec aucun lieu que je connaisse. Assise est une colline, on s’y sent proche de Dieu, proche du ciel. Bien que nous ne l’ayons vu surtout sous la pluie, j’en ai un souvenir lumineux. C’est un endroit paisible où l’on entend les oiseaux. Dès notre arrivée, j’ai senti que cette ville resterait toujours dans un coin de ma mémoire et de mon cœur, et j’espère avoir l’occasion d’y retourner plus tard.

Là-bas, le premier lieu qui m’a marqué était la basilique Saint-François, devant la tombe de celui-ci. Il ne s’y est rien passé d’extraordinaire, mais j’ai eu l’impression d’y avoir un ami qui prierai pour moi du haut du ciel.

Un autre lieu extraordinaire est la Portioncule, la toute petite chapelle où sainte Claire est devenue sœur pour répondre à sa vocation. Je m’y suis sentie appelé. A faire quoi ? Devenir sainte tout simplement ! Comment ? Aucune idée !!! Mais au moins j’ai la certitude que Dieu m’appelle à quelque chose de grand, qu’Il me prépare une place. Merci à St François et Ste Claire de m’avoir attiré à Assise !

Noémie de Casteil

2 jours à La Verna : ermitage de Monte Casale et de La Verna

montage la verna3

Nous avons quitté Assise pour nous rendre à l’ermitage de Monte-Casale, où a eu lieu l’épisode des brigands. Nous avons prié l’office de milieu de jour avec des frères capucins, beau moment de partage dans la prière.

Puis nous avons rejoint La Verna, lieu où saint François a reçu les stigmates, ces plaies qui reproduisent  celles du Christ ressuscité. Ce lieu est à la fois magnifique et magique pour son paysage, pour sa spiritualité, c’est pourquoi le saint aimait tant ce lieu où il pouvait s’adonner à la contemplation de Dieu.

Cette montagne, donnée à François par un noble, Orlando de Chuisi, après avoir entendu François prêcher, est  un endroit un peu à l’écart, dangereux d’accès, mais où les risques en valent la peine car propice à la prière,  un lieu de grande beauté, de sérénité, là, la nature s’impose à nous, nous parle, comme nous l’avait annoncé Mgr Marceau. Elle nous met dans un contexte apaisant, pleine de la présence de Dieu et de ce saint. Nous avons participé à la  procession qui fait mémoire des stigmates de François, avec d’autres pèlerins et les frères franciscains.

Nous ne sommes pas restés insensibles devant les minuscules grottes étroites, froides et humides où se rendait François, images de simplicité et de pauvreté. Il vivait dans des conditions difficiles entièrement tourné vers le Seigneur. Pourtant, par sa beauté, l’église bâtie sur le site contraste avec la pauvreté prêchée par Saint François. C’était une chance de pouvoir nous y trouver pour célébrer la messe.

Dans la forêt de La Verna, c’est avec émotion que nous avons chacun reçu un Tau, remis par le Père Patrice : le chant des oiseaux, la vue de la croix sur fond de ciel gris, le paysage, un moment intime avec Jésus, le partage avec le groupe réuni et la parole du Père Patrice… Ce que nous avons ressenti était tellement fort à ce moment-là que nous ne saurions pas l’expliquer avec des mots.

Il ne faut pas oublier le temps que nous avons eu pour faire notre propre bilan du pèlerinage, face à nous-mêmes, dans la nature. Ainsi que la grande veillée finale au lieu d’hébergement, une soirée de sketchs et de rires qui s’est terminée avec le silence de la nuit, le noir, seulement quelques bougies, la prière, la rencontre avec le Christ dans l’adoration.

Le groupe de Catherine

 

Un très grand merci à tous ceux qui nous ont permis de vivre ce pèlerinage, merci pour votre générosité, pour vos prières. Nous sommes à votre disposition si vous souhaitez que l’on vienne dans vos paroisses pour vous faire partager notre pèlerinage. Il suffit de contacter Marie-Claire ! 04.68.35.86.45 aep66lycees@gmail.com

 

Mercredi 30 avril

Journée Sainte-Claire

Maison paternelle de Sainte Claire :

Passant de l’ombre à la lumière

Volant de montagnes en précipice

Flottant de la terre à la mer

Notre âme est en voyage

Claire est partie pour chercher Dieu

Durant 10 jours nous sommes à sa rencontre

Dans un autre pays, un autre lit, une autre vie

Alors prions, pour nos amis, nos amours, pour le monde

Basilique Sainte Claire :

Doux lieu dominant l’Italie,

dont la beauté dépasse le monde lui-même.

Surpassant les étendues latines

Nous offrant cet avant-goût de cette liberté tant désirée

Crucifix de St Damien

Si humble et si beau

La représentation du Seigneur

Venu pour nos péchés.

Pour le salut de chacun

Le corps de sainte Claire

L’âme monte, le corps se perd

L’âme sainte, le coprs intact

L’âme humble, le corps retrouvé

L’âme glorieuse, le corps figé.

L’âme priée, le corps admiré

Béni sois-tu sainte Claire

Ermitage Saint Damien

L’orage se balade

Faisant croire à une céleste rage.

Nous rendant parfois malade

avec ou sans la force de l’âge

Mais il est là, dans nos cœurs

Notre Seigneur bien-aimé,

Veillant sur nous,

Pour toujours, chaque jour

Veillée avec les clarisses françaises d’Assise

Les pleurs de joie, d’amour et de tristesse

Ils sont tous réunis ici

Le calme est absolu, mais nous ne sommes pas seuls.

La consolation se trouve dans la prière,

dans les proches et les amis,

également dans nos cœurs

Les ainés nous prouvent que nous sommes là

Aimants et croyants, ici pour Dieu

 

Mardi 29 avril

En route vers les Carceri, pour une journée placée sous le signe de la prière et de la paix intérieure. Lieu ou St François à prié, à contempler la nature pour faire la rencontre avec le Seigneur.

C’est sous la pluie que nous avons rejoint la basilique st François, là où repose son corps. Nous y avons déposé ns intentions de prière ainsi que toutes celles qui nous ont été donnés par les paroissiens du diocèse.

Grâce à Sœur Hélène, nous avons eu la chance de rencontrer Frère Benoît, novice venant de Cholais qui nous a emmené dans un lieu magique et magnifique : le portique de la basilique, grand moment d’émotion et de contemplation.

Le soir à l’hébergement nous avons pu réviser nos cœurs la tête et le cœur remplis de joie.

Lundi 28 avril

Bonjour à tous

Au revoir sœurs de Rieti avec un grand merci pour votre accueil. En route vers Assise. Mais d’abord nous allons à San Urbano, le « Cana franciscain ». C’est la que durant les laudes, nous avons déposé pour quelques heures tous les objets qui pouvaient nous empêcher de nous rapprocher de Dieu (téléphones, lecteur MP3, casques…).

En contemplation devant la nature et dans le silence, nous avons pu nous mettre à l’écoute de Dieu.

C’est là, en pensant à François rédigeant le Cantique des créatures que nous nous sommes ensuite retrouvés en groupe pour réfléchir à notre place dans la création.

Puis départ pour Assise et retour de la pluie mais avec plein de soleil dans les cœurs.

Après notre installation chez les clarisses françaises d’Assise, nous sommes allés à la découverte de la ville d’Assise :

  • évêché où François a quitté ses vêtements et son ancienne vie en se mettant sous la protection de l’évêque ;
  • basilique Sainte-Claire où se trouve le Christ de Saint-Damien devant lequel Saint-François a prié et le corps de Claire, moment d’émotion.

Après un super repas pasta au restaurant, nous sommes montés au château de la Rocca où devant une vue magnifique d’Assise de nuit, nous avons souhaité un bon anniversaire à Sœur Anne-Elisabeth.

A demain:)

Dimanche soir 27

 Chers parents, après une bonne nuit d’un sommeil réparateur, nous nous sommes rendus à l’ermitage de Poggio Bustone où François reçut la miséricorde du Seigneur pour lui. C’est un endroit isolé, qui domine le petit village de Poggio Bustone. Pour y accéder, nous avons fait une petite randonnée sous un ciel pluvieux au cœur de la forêt. Comme tous les endroits que nous avons visité depuis le début et qui concernent François et Claire, le paysage y était magnifique. Ensuite nous avons mangé le pique-nique préparé par les sœurs. Après le déjeuner, nous nous sommes déplacés vers l’ermitage de Fonte Colombo où François énonça la Règle de vie des franciscains : « vivre l’Evangile ! ». Nous y avons prié les Vêpres après une visite des lieux. Vers 18h, nous sommes retournés chez les sœurs du Divin Amour qui nous hébergent ; nous avons dîné et fini la journée par une belle messe. C’était une journée remplie de joie, de miséricorde et de pluie. Vivement demain !

Arrivederci

Magali et Sixtine pour le groupe du pèlerinage d’Assise


Samedi soir 26
Buongiorno
c’est avec excitation que nous avons rejoint l’Italie. Même si la nuit fut courte, une bonne ambiance était présente dans le bus. Chants, jeux, visionnage du spectacle d’Assise, rigolades …
Ces 14h de bus sont finalement passées très rapidement. Après un pique nique au soleil, nous avons découvert Rieti mais sous la pluie.
Toutefois cela n’atténuait en rien la beauté des paysages; bien au contraire.Cela a donné un charme singulier à ces paysages verts et vallonnés. Ensuite nous avons rejoint Soeur Hélène et Brigitte qui nous ont fait découvrir de nouveaux aspects de la vie de st François. L’ermitage de Greccio, lieu où la première crèche vivante fut créee par st François. Il voulait voir Dieu , l’enfant Dieu est apparu. Nous sommes ensuite rentrés à l’hébergement où nous avons mangé nos premières « pasta ».
Pace e bene
Anatole et Lara pour le groupe du pèlerinage d’Assise