SACREMENT D’INITIATION CHRÉTIENNE

Diocèse de Perpignan-Elne

Aumônerie de l’Enseignement Public des Lycées

Retrouvez ce document en PDF ici ainsi que l’autorisation parentale de sacrement.

SACREMENTS DE L’INITIATION CHRÉTIENNE POUR DES LYCÉENS (15-18 ans)

 

Introduction

Le Texte National pour l’Orientation de la Catéchèse en France (Conférence des évêques de France) et le synode diocésain  nous invitent à redonner force à nos propositions catéchétiques.

Le cheminement catéchuménal que nous propose les rituels du Baptême mettent en œuvre une pédagogie d’initiation.
Ce qui est en jeu c’est de « permettre le choix de croire… qui implique une conversion…et qui est le signe d’une liberté intérieure prenant distance avec certains aspects de la culture contemporaine. Il est une décision personnelle, celle d’accueillir le don de Dieu. La pédagogie d’initiation demande à une communauté chrétienne de rendre possible chez des enfants, des jeunes et des adultes, l‘accueil de ce qui nous construit comme croyants dans l’Eglise. » (TNOC 1.3 p.27-28)

La pédagogie catéchétique doit s’adapter à celui que l’on accompagne. Elle est donc propre à chacun et prend appui sur trois points fondamentaux :

l’expérience spirituelle du jeune : ses attentes, ses questions. A travers, un dialogue de confiance, l’accompagnant cheminera avec lui partageant sa propre expérience de foi : ses convictions, ses doutes.

– l’accompagnant s’appuiera sur la Parole de Dieu qui aidera le jeune à enraciner sa foi et à l’éclairer. Il sera initié à la lecture croyante de la Bible comme Parole de Dieu pour tous les hommes.

– la catéchèse lui permettra de trouver les mots pour dire sa foi et progressivement faire sienne la profession de foi de l’Église.

Quelques points clés (fêtes et saisons n°471-janvier 1993) :

 

1. Découvrir la Bible comme Parole de Dieu dans l’histoire des hommes et dans ma vie aujourd’hui.

2. Découvrir Jésus de Nazareth, fils de Dieu, mort et ressuscité pour le salut de tous.

3. Découvrir Dieu révélé par et en Jésus-Christ comme Père, Fils et Esprit-Saint. Un Dieu, communion d’amour, qui dès maintenant nous invite à partager sa vie.

4. Découvrir l’Évangile comme appel à vivre autrement.

5. Découvrir l’Église, depuis la Pentecôte jusqu’à nos jours : une communauté de frères vivant de l’Évangile, Bonne Nouvelle, pour révéler au monde l’amour de Dieu.

6. Découvrir la vie liturgique et sacramentelle, particulièrement les trois sacrements de l’initiation chrétienne : Baptême, Confirmation et Eucharistie.

7. Faire connaissance avec quelques témoins de la foi : la Vierge Marie, quelques grands saints…

8. Découvrir le sens chrétien du mal, de la souffrance et de la mort.

Déroulement : sept étapes

Conformément aux orientations du concile Vatican II, un rituel de l’initiation chrétienne des adultes a été promulgué, celui-ci contient aussi un rituel destiné aux enfants en âge de scolarité (7-12 ans).
Ces deux rituels prévoient plusieurs étapes de préparation au Baptême.

Le rituel pour le Baptême des lycéens n’existant pas, il convient de s’inspirer de ces deux rituels en les adaptant à l’adolescence.

« Une telle démarche, parce qu’elle ne peut être que progressive, demande du temps. C’est pourquoi, ce rituel est un rituel de type catéchumènal. Il contient les rites qui permettent à la foi initiale de l’enfant de murir et à sa conversion de s’affermir. Ces rites sont donc répartis en diverses étapes qui doivent être séparés les unes des autres par le temps nécessaire à un véritable progrès dans la foi. Ces étapes qui débouchent sur la célébration des sacrements de l’initiation, s’inscrivent souvent dans le cadre de deux ou trois années scolaires. » (Rituel du Baptême des enfants en âge de scolarité, Orientations Pastorales, p 10 RR307).

 

♦  1ère étape : L’accueil par l’Église de la demande du Baptême.

Présentation :

Il importe d’accueillir la demande de l’adolescent dès qu’il exprime le désir d’être baptisé, même si cette demande est encore confuse. Il est alors important de célébrer un rite où s’exprime l’accueil de cette demande par la communauté ecclésiale.

A la suite de ce rite, pris en compte dans sa demande porté par la communauté ecclésiale le jeune va alors pouvoir entamer un chemin de connaissance et d’adhésion personnelle au Christ.

Célébration :

– L’entrée du jeune : l’assemblée réunie dans l’église (peut-être après le chant d’entrée) le jeune frappe à la porte. Quelques personnes (groupe d’aumônerie, parrain et marraine, quelques membres de la communauté) vont lui ouvrir et l’inviter à entrer. Le groupe continue à l’entourer pendant qu’il formule sa demande. La réponse du prêtre est attendue comme une ratification. Il en est de même quand la communauté est interpellée pour cette réponse.

– Questions posées aux jeunes et à l’assemblée : « veulent-ils accompagner le jeune dans cette démarche ? »

– Demande de l’accord des parents.

– Prière d’action de grâce et intention de prière au cours de la Prière Universelle

– La signature de registres pour le jeune

 

♦  2ème étape : L’entrée en catéchuménat.

Présentation :

L’Eglise manifeste l’accueil de Dieu qui introduit le jeune dans son peuple ; en outre, à travers le groupe qui s’engage à côté du jeune, l’église se constitue comme milieu de formation pour le futur baptisé.

Le moment d’entrée en catéchuménat est venu lorsque le jeune est capable de se déterminer par rapport à Jésus-Christ. Cette célébration ne doit donc pas avoir lieu trop tôt, elle suppose une première catéchèse et une première expérience de vie en communauté.

Le jeune doit avoir une certaine connaissance du Christ, pouvoir exprimer une adhésion personnelle et s’engager alors à Le suivre pour mieux Le connaître et mieux L’aimer.* rituel en âge scolaire p21 n°30-31

Célébration :

Accueil dans l’Église

–   Il sera accueilli comme membre de l’église en tant que catéchumène par le rite de la signation.
La signation : sur le front (en invitant animateurs, futur parrain ou marraine, parents, copains du groupe, membre de la communauté…  à chacun de voir selon le cas).

–   Remise d’une petite croix après les signations.

Ils font maintenant partie du peuple des chrétiens comme catéchumènes. Ils sont invités à s’asseoir avec les autres pour écouter la Parole de Dieu.

Célébration de la Parole de Dieu

–   Il devient participant à la liturgie de la Parole et à la prière de l’Eglise, ce qui le rend solidaire de toute la communauté, dans son cheminement à la suite du Christ. Après l’homélie, remise du Nouveau Testament ou de la Bible qui peut être bénit.

Prière Universelle

–   intention pour le nouveau catéchumène.

Engagement du catéchumène et de la communauté

–   Le catéchumène s’engage en exprimant sa volonté à suivre le Christ dans l’Église*. Cf. Rituel en âge scolarité p28 N°49.

–    Le groupe de cheminement et la communauté* s’engagent à leur tour, à être témoins de ce que vit le futur baptisé, à le soutenir dans l’affection et la prière dans la plus grande fidélité au Christ. Cf. Rituel en âge scolarité p28 N°50.-51

Signature des registres

–   Là encore la signature des registres signifie bien le changement produit et officialise la démarche.

On peut là encore faire signer non seulement le jeune est ses parents mais aussi ses parrain et marraine et des personnes de la communauté.

 

♦  3ème étape : L’appel décisif en diocèse

 » L’Église procède à l’appel décisif « electio » c’est-à-dire au choix et à l’admission des catéchumènes jugés aptes, en raison de leurs dispositions, à participer à l’initiation sacramentelle au cours des prochaines fêtes pascales. Elle y entend le témoignage des parrains et des catéchistes, et l’affirmation par les catéchumènes de leur volonté de recevoir les sacrements. Ce rite porte le nom d' »appel décisif », parce que cette admission, accomplie par l’Église, se fonde sur une élection ou un choix opéré par Dieu, au nom duquel agit l’Église ; on le dénomme aussi « inscription des noms », parce que les candidats, en signe de fidélité à l’appel, inscrivent leur nom au registre des futurs baptisés.  » (Rituel, n°127)

 

♦  4ème étape : Le scrutin ou rite pénitentiel

Présentation :

Le jeune, dans son cheminement spirituel, a progressé dans sa connaissance du Christ et a expérimenté une certaine relation avec Lui,  vécue aussi en Église. Il prend conscience des difficultés à vivre la foi chrétienne et de la dualité présente en lui et dans le monde.

Célébration :

Cette étape célèbre la puissance de l’amour gratuit et fidèle de Dieu. Elle comporte :

– Une démarche pénitentielle de l’assemblée

– Le rite dit  « d’exorcisme », constituant le sommet de la célébration et qui comporte : la prière sur les futurs baptisés ; l’imposition des mains ou l’onction d’huile des catéchumènes (l’onction d’huile, symbole de force et de vigueur pour lutter contre le mal, peut se faire sur différentes parties du corps).

Si l’on utilise l’huile des catéchumènes, il est nécessaire de faire une catéchèse pour la différencier du Saint Chrême qui sera utilisé au baptême et redonner le sens des gestes.

Cette célébration aura lieu un des dimanches qui suit l’appel décisif.

 

5ème étape : La célébration du Baptême et de l’Eucharistie

Présentation :

Le jeune a grandi dans la foi et dans l’expérience spirituelle de l’Amour de Dieu. Cette célébration vient en point culminant de tout son cheminement.

Célébration :

Cette étape se vivra de façon préférentielle lors de la veillée Pascale ou durant le temps pascal.

Habituellement, Baptême et Eucharistie, sont vécus au cours de la même célébration.

Dès le début de la célébration, il est important de situer celle-ci dans la perspective du chemin déjà parcouru par le groupe d’accompagnement, lequel aura une place privilégiée dans l’assemblée qui devra être élargie ce jour-là.

Si le jeune a reçu une écharpe violette durant le carême (lors de l’appel décisif ou du rite pénitentiel) il est souhaitable qu’il la porte au début de la célébration, avant le baptême. Elle sera remplacée ensuite par une écharpe blanche.

 

6ème étape : La Confirmation

Célébration

Ce sacrement sera reçu lors de la confirmation de doyenné ou en diocèse avec l’ensemble des collégiens et des lycéens.

 

7ème étape : Un temps de mystagogie en diocèse

Cette étape sera vécue avec les autres lycéens qui ont reçus les sacrements de l’initiation au cours de l’année.

 

Proposition de parcours catéchétiques

« Rando 3D : carnet de route pour se préparer au baptême, Editions CRER, 2008

« Il est le chemin, la vérité et la vie : Jésus le Christ », Catéchisme pour tous les âges, Editions Artège, 2015

«  Chemins de Foi : un parcours catéchuménal » (chemin vers le Baptême et l’Eucharistie, chemin vers la Confirmation et la réinitiation), Editions de l’Atelier, 1990

 

 

Notes
–          Parrain-Marraine : le jeune choisit en général lui-même son parrain et sa marraine. On veillera a ce qu’ils soient ouverts au chemin de foi.

–          Récapitulatif des étapes :

1ère ETAPE         Accueil de la demande           Paroisse       1ère année
2ème ETAPE       Entrée en catéchuménat         Paroisse       1ère année
3ème ETAPE       Appel décisif                          Diocèse        2ème année
4ème ETAPE       Rite pénitentiel                       Paroisse       2ème année
5ème ETAPE       Baptême eucharistie               Paroisse       2ème année
6ème ETAPE       Confirmation avec jeunes         Diocèse        2ème année
7ème ETAPE       Relecture mystagogie              Diocèse        2ème année